PRÉSENTATION DU PROJET

La montagne

Le projet Terre de la Réunion se développe sur une montagne de 60 acres dans la municipalité de Ste-Lucie-des-Laurentides.  Il est situé à 6 km du village de Val-David et à 1 heure de route de Montréal (Québec, Canada).

 

La montagne présente un sommet en plateau et un versant sud idéal pour construire les maisons selon les principes du solaire passif. Le projet est situé sur une ancienne érablière qui fut exploitée par le passé.  Le chemin d’accès que les chevaux empruntaient pour venir cueillir l’eau d’érable fut d’ailleurs élargi pour construire la route actuelle d’une largeur de 6 mètres, ce qui conserve son cachet champêtre.

La Terre de la Réunion possède aussi un accès et un quai privé sur Lac Gravel situé au pied de la montagne. Bien que celui-ci ne soit pas le point d’attraction principal du projet, puisqu’il a été créé par un barrage de castor, il représente un point de vue magnifique pour les habitations construites sur le versant qui le surplombe. 

L'environnement

La vision environnementale du projet se présente comme suit :

  • Co-créer avec la nature un village écologique à dimension humaine, avec des habitations saines et harmonisées avec leur environnement;

  • Aligner nos priorités avec celles de la terre, que nous considérons comme un être à part entière et membre intégral du projet;

  • S’assurer que la cohabitation entre les humains et la nature s’effectue avec le plus faible impact possible sur la montagne.

Le projet vise à réduire au minimum les déchets, tout en conservant l'objectif "zéro déchet". Les résidents font des choix conscients pour réduire leur empreinte écologique sur le montagne. 

L’effet des eaux de ruissellement sur l’écosystème est beaucoup plus grand qu’il n’y paraît.  Rendre imperméable des sols, surtout en montagne, accentue leurs impacts sur l’environnement lorsque l’eau s’y s’écoule.  Au lieu d’être absorbée par les sols, l’eau de ruissellement, porteuse de sédiments, se déverse dans les cours d’eau et les lacs, ce qui accélère leur dévitalisation et peut même provoquer la mort de la faune et de la vie aquatique. 

Lors de la construction du Chemin de la Réunion, les éléments suivants ont été mis en place pour minimiser l’impact sur la montagne :

  • Route conçue par des spécialistes et construite à partir du sentier déjà existant

  • Aucun asphalte, ni bitume

  • Route étroite et pentes adoucies

  • Installation de végétaux spécifiques pour retenir les sols

  • Concentration des infrastructures

 

Tous ces éléments combinés ensemble contribuent à réduire l’impact de la présence humaine sur la montagne, environnement à la fois magique et fragile.

 

Les jardins et potagers

L’un des objectifs de la Terre de la Réunion est de créer une communauté le plus autonome possible, qui servira de modèle pour d’autres à venir.  En ce sens, la culture des jardins et des potagers est préconisée, et des serres seront éventuellement installées.  Des arbres fruitiers seront aussi plantés à différents endroits sur la terre. Des experts en permaculture ont été et seront consultés pour optimiser l’organisation des plantations actuelles et à venir.


Les constructions

Inspirées du relief des lieux, les maisons sont construites avec le moins d’impact possible sur l’environnement.  Ce sont des bâtiments aux superficies optimisées répondant aux besoins réels de chacun. Elles sont conçues pour être saines, multifonctionnelles et évolutives en fonction des besoins actuels et futurs de ses occupants. 

Ces constructions écologiques utilisent des matériaux les plus naturels possible, possèdent des qualités d'isolation supérieures aux normes en vigueur et visent une forme d’autonomie énergétique. De plus, le versant sud de la montagne favorise la luminosité et l’optimisation du solaire passif. 

En profitant entre autres des achats groupés, de l'utilisation des matières premières récupérées des chantiers précédents et de l’utilisation de notre propre main-d’œuvre, nous cherchons aussi à réduire les coûts de construction.

Les toilettes

Principale cause de polluant à la sortie des égouts, les toilettes à eau ont un impact majeur sur l’environnement. Le fait d’évacuer les matières fécales dans l’eau crée un mélange toxique que l'on doit tenter d'atténuer au maximum.  Il n’existe aucune méthode parfaite pour épurer les eaux fécales.

À la Terre de la Réunion, nous avons le souci de minimiser au maximum notre empreinte écologique sur la montagne. La gestion des toilettes est un élément important du projet. Nous demeurons à l'affût des meilleures solutions écologiques disponibles et ayant fait leurs preuves.

En essence, l’intention est de viser zéro pollution, entre autres par une gestion saine des eaux usées. Pour le moment nous n'avons pas trouvé la solution parfaite, mais nous demeurons ouverts à tout ce qui se développera dans le domaine. 

Accès Internet

La fibre optique a été installée à la Terre de la Réunion en 2015. C'est la technologie de communication Internet la plus efficace et rapide actuellement connue dans le monde.​


Électromagnétisme

À la Terre de la Réunion, une sensibilisation importante est accordée aux ondes électromagnétiques et à leur impact sur la vie sous toutes ses formes. Concrètement, nous proposons de convenir ensemble de normes afin d’éliminer ou de minimiser leurs émissions :

  • Radios fréquences (micro-ondes, wi-fi, compteurs intelligents, etc.)

  • Champs électromagnétiques

 

Ces ondes perturbent le champ magnétique naturel individuel et brouille l’esprit de certaines personnes qui y sont plus sensibles. Le but est de créer un environnement calme et reposant pour tous, une oasis de paix et de ressourcement qui ne sera pas perturbée par l’agitation électromagnétique. Conséquemment, les maisons construites sont toutes pourvues de filage réseau.

 

Le pavillon commun

Afin de rassembler les membres de la Terre de la Réunion, la construction d'un pavillon commun est prévue. Le budget de cette construction est inclus dans le coût de chaque terrain. Ce bâtiment abritera entre autres :

  • Cuisine commune

  • Salon commun

  • Salles de rencontre, de méditation et de yoga

  • Chambres d’invités

  • Etc. (à être défini ensemble)